• Casanova et la Femme Sans Visage - Olivier Barde-Cabuçon

    Auteur : Olivier Barde-Cabuçon

     

    L’histoire :

    Paris, XVIIIème siècle. Une femme est retrouvée morte dans les rues de Paris. Sa particularité : elle n’a plus de visage. Voilà une enquête pour le Chevalier de Volnay, nommé Commissaire aux Morts étranges par Louis XV qu’il a sauvé d’un attentat quelques temps plus tôt.

    Cet étrange policier, accompagné d’un moine plus qu’hérétique, décide de prendre en main l’affaire, et se retrouve obligé d’accepter l’aide du célèbre Casanova, qui a découvert le cadavre de la malheureuse…

     

    Mon avis :

    Voici un troisième roman signé Olivier Barde-Cabuçon, premier volume d’une série qui semble bien partie pour concurrencer Nicolas Le Floch.

    Au programme de ce nouveau roman : morts étranges, royauté, courtisanes, francs-maçons et organisations secrètes, personnages hauts en couleurs et pleins de secrets, suspens, action, humour… L’auteur n’oublie rien et joue des mots avec une fluidité et une élégance qui font qu’on ne lâche pas ce livre avant de l’avoir terminé.

    Chaque chapitre appelle à lire le suivant et l’on veut absolument connaître la suite.

    Olivier nous plonge en plein milieu du XVIIIème siècle, dans une période qui précède les plus grosses difficultés connues par la royauté française. Volnay, homme entier qui veut qu’on le soit tout autant avec lui, se retrouve obligé d’accepter l’aide de Casanova, grand séducteur de femmes et menteur connu du grand public. Il suffit de la présence d’une femme, Chiara, une courtisane, qui fait tourner les têtes de nos deux enquêteurs pour corser la situation et révéler les plus profonds traits de caractères de ces deux personnages. Le face à face entre ces deux hommes totalement opposés est vraiment très intéressant. Certains pourront peut-être trouver Casanova un brin trop exaspérant, mais après tout, ce n’est qu’un figurant dans cette histoire car le véritable personnage principal est bel et bien le Chevalier de Volnay, cet homme qui déteste la royauté et qui, pourtant, a sauvé le Roi lui-même d’un attentat, manquant de perdre un œil dans l’opération.

    N’oublions pas le moine, personnage mystérieux jusque dans les dernières pages, hérétique à souhait, décalé dans cette période où la religion commande plus que la pensée. Il apporte une touche de fraîcheur à cette histoire.

    Sartine, Chef de la police, qui, s’il n’apparaît pas énormément dans ce roman, met parfois en grandes difficultés notre Commissaire aux morts étranges. Et il n’a certainement pas fini de mettre des bâtons dans les roues de Volnay.

    On retrouve également des personnages historiques. Le Comte de Saint-Germain apparaît ici comme un être extrêmement intelligent, avec une organisation très soignée et également un profond respect pour l’humanité. La Pompadour, femme à la poigne de fer, qui fait tout pour garder sa main mise sur Louis XV. Louis XV, fervent chrétien et pourtant grand pécheur qui se laisse porter par son goût pour la luxure.

     

    En quelques mots, c’est une histoire excellente avec une fin qui nous donne l’eau à la bouche pour la suite.

    A lire absolument !


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :