• Olivier Barde-Cabuçon

    J'ai rencontré Olivier en 2006, au Salon du Livre d'Histoire de Senlis. Il y présentait son premier roman,  Les Adieux à l'Empire.

    Une petite banderole sur la jaquette présentait l’auteur comme le nouveau Dumas et je me suis approchée par curiosité. Je lui ai demandé s'il pouvait me parler de son livre et nous avons discuté de la manière dont il était venu à l'écrire. Puis de nos passions communes pour la lecture et l'écriture. J'ai acheté son livre, qu'il m'a dédicacé, et nous sommes depuis restés en contact, devenant même de bons amis malgré la distance.

    Olivier Barde-Cabuçon

      

    Et c'est en avril 2010 qu’il publia son second roman,  Le Détective de Freud, avec une seconde maison d’édition qui l’avait contacté via le Blog que je lui avais créé à l’époque (supprimé de la toile depuis en raison de modifications sur la plateforme). 

    Puis, en 2012, Olivier signe avec Acte Sud et publie son troisième roman : Casanova et la femme sans visage. Il s'agit du premier roman d'une série de livres qui se passe au XVIIIème siècle et dans lesquels on suit les aventures du Commissaire aux Morts Etranges et de son assistant, un moine hérétique. 

    Ce roman a d'ailleurs été récompensé le 17 novembre 2012 et a reçu le prix Sang d'Encre 2012.

    Olivier est l'une des personnes qui me soutiennent le plus dans mon désir d'écrire et d'être publiée. Sa rencontre fait partie des grands moments de ma vie.

     

    Olivier Barde-Cabuçon

    Merci pour tes précieux conseils et ton amitié !


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :