• Rencontres avec des auteurs...

    Je suis certes romancière, mais avant cela, je suis une lectrice. Et mon grand plaisir, c'est de rencontrer les auteurs dont j'aime les ouvrages. Alors, dès que j'en ai l'occasion, je vais à des séances de dédicaces ou sur des salons pour les rencontrer.

    Maxime Chattam : 200820092011 / 2013-12013-22013-320192020

    Rencontres Chattamistes : 01-2013 / 02-20132014201520162017

    Michel Montheillet et Maxime Chattam : 2013 / 20142016

    Gilles Legardinier : 2013 / 

    Salons littéraires : 2014 / 20162018

     

  • Après nos péripéties du mois de décembre que je ne détaillerai pas et qui ont reculé notre Rencontre Annuelle avec Maxime Chattam, nous avons finalement pu nous donner rendez-vous entre lecteurs pour passer une demi-journée avec notre auteur préféré ! Avec Voz, nous sommes arrivées la veille, le vendredi soir, afin de pouvoir nous détendre et profiter pleinement de cette Rencontre que nous attendions depuis 2 ans !

    Enfin, le samedi matin, direction la Gare du Nord, comme nous le faisons habituellement, pour récupérer les Chattamistes du Nord et de la Belgique ! Nous avons été rejoints par Régis, puis Electra, et enfin Lie et Tilile ! Timing parfait pour ces deux dernières puisque dès qu’elles nous ont rejointes, nous avons pris le Métro en direction de la station Ecole Militaire, la plus proche de notre lieu de rendez-vous.

    Comme chaque année, notre Rencontre a commencé par un repas entre lecteurs. Cette fois, nous avons choisi un restaurant japonais : le Koï ! Après avoir fait le tour du quartier en prenant par la droite en suivant Renji (alors qu’il nous aurait suffi de prendre par notre gauche pour arriver tout de suite^^), nous sommes enfin arrivés devant le restaurant ! Et sincèrement, je vous le conseille, car la nourriture y est très bonne !

     

    Rencontre Chattamiste - Paris - 25 Janvier 2020

    14 heures arrivant à grands pas, une fois notre repas fini, nous avons suivi Renji (avec une légère inquiétude ^^) et nous sommes arrivés au Gatsby, à 3 minutes à peine du Koï. Bar sympathique, avec ambiance typique du roman et du film, vous ne pourrez pas le manquer avec sa devanture aux couleurs de cette histoire !

     

    Rencontre Chattamiste - Paris - 25 Janvier 2020

    Nos Modos nous ont ouvert à l’heure dite et nous ont fait rentrer pour nous donner nos badges. Même si je n’ai pas eu le mien, j’ai pu sourire en voyant ceux de cette année aux couleurs du dernier roman de Maxime !

     

    LA RENCONTRE

     

    Et nous voilà, descendant au fur et à mesure dans la cave aménagée du Gatsby ! Un endroit cosy qui devrait plaire aux amateurs du genre ! Maxime est souriant et agréable, comme d’habitude. Il a un petit mot personnalisé pour les habitués et avant que nous ne commencions les choses sérieuses, je peux prendre un peu de temps pour discuter avec lui sur ma recherche d’un éditeur.

     

    Mais, le temps tourne, il est l’heure de commencer !

     

    Rencontre Chattamiste - Paris - 25 Janvier 2020

    Le compte-rendu qui suit reprend les différents sujets dont nous avons discuté avec Maxime, mais classés par thématique… Car notre auteur favori a tendance à digresser fortement ! Mais c’est tellement agréable !

     

    LES PROJETS EN COURS

     

    Maxime a l’habitude de travailler sur plusieurs projets en même temps et généralement, il y en a un qui se détache des autres. Il avait demandé à son éditeur de lui prévoir deux sorties de romans pour cette année 2020, mais finalement, son inspiration lui joue quelques tours… En effet, sur ses trois projets en cours actuellement, aucun ne se détachait ! Il était en train d’avancer sur les trois en parallèle et n’arrivait pas à se décider. C’est la première fois que ça lui arrive !

     

    Premier projet : Un roman basé sur une idée qu’il a eu dix ans plus tôt…

    Second projet : Un roman basé sur une idée qu’il a eu il y a environ un an et demi et sur lequel il approfondit ses recherches concernant les techniques d’interrogatoire…

    Troisième projet : Un roman qu’il a envie d’écrire depuis qu’il a fait Le Signal, qui sera un hommage également à ses romanciers préférés. Il s’agira d’un huis clos dans une station de ski… Ça vous dit quelque chose ?

     

    Il lui a fallu un peu de temps et d’aide pour comprendre quel roman serait celui qui prendrait le dessus. Il en a discuté avec son épouse, Faustine, une fois leurs enfants hors de portée de voix. Et il s’est alors rendu compte qu’il avait beaucoup plus développé ses explications sur l’un des trois romans !

    Il est d’ailleurs également en train de penser à la couverture et à la forme qu’aura son roman pour la publication.

     

    Dans un des prochains romans dans lequel Ludivine apparaitra, elle demandera sa mutation au DSC, le Département des Sciences du Comportement. Elle quittera donc ses collègues pour de nouvelles perspectives.

     

    LES SORTIES 2020

     

    PROJET PRINTEMPS

    Maxime a écrit il y a quelques années une nouvelle intitulée Gregory Harville à laquelle il tient beaucoup. Cela faisait longtemps qu’il voulait la publier officiellement et ce devrait être chose faite cette année, pour le mois de Mai. Si vous avez déjà lu cette nouvelle sur son site, sachez que l’histoire publiée n’aura pas le même titre et qu’elle aura été réécrite ! Maxime a des idées pour la modifier un peu et en faire un vrai livre !

     

    PROJET AUTOMNE

    Si tout se passe bien, le prochain roman sortira en Octobre 2020 !

    Il s’agira de l’un des trois projets évoqués plus haut. C’est une idée qu’il a depuis plus de dix ans, un peu dans le genre des romans de Barjavel si vous connaissez cet auteur. Il s’agira d’un thriller, qui mêlera aventure, anticipation… Bref, un mélange de genres.

    Le livre se passera dans un futur proche et posera la question de l’avenir de notre monde.

    Maxime s’est beaucoup documenté, là encore.

    Le roman n’a pas encore de titre définitif. Et Maxime a deux idées de couverture. Une classique et une plus originale. Les premiers essais sont en cours. Mais il lui reste encore 4 ou 5 mois de travail pour l’écriture du livre.

    Bon point pour nous : il aime bien les personnages qu’il a créés pour ce roman !

     

    Maxime nous a également pitché son roman, mais en nous demandant de rester discrets. Donc, je ne révèlerai rien d’autre à ce sujet ! Eh oui ! Il faut bien quelques avantages à assister à ces Rencontres !

     

    MAXIME ET L’ECRITURE

     

    Quand il est dans sa période d’écriture, Maxime n’aime pas s’arrêter d’écrire pour faire des recherches sur des points particuliers. Il a besoin de maîtriser au maximum l’univers sur lequel il écrit pour pouvoir avancer. Il fait donc ses recherches en amont, des recherches dont à peine 10% se retrouveront dans le livre.

    Cela lui permet de concevoir la structure globale du livre, même si celle-ci peut évoluer en cours d’écriture.

    Par exemple, pour Leviatemps et Le Requiem des Abysses, il a accumulé plus de 7 000 pages de documentation sur l’époque pendant laquelle se déroule l’histoire. Il a même été jusqu’à organiser un jeu de rôle avec ses amis afin de tester ses trouvailles sur la vie quotidienne. Au départ, il pensait que ça ne durerait que quelques semaines, mais la campagne a au final duré presque… 2 ans !

    D’ailleurs, dans les romans, il y a certains éléments qu’il avait inventés pour le jeu de rôle. Le Cercle des Séraphins en fait partie !

     

    Maxime a généralement un plan de son roman, plus ou moins détaillé. Mais il laisse aussi la porte libre à l’improvisation.

    Il peut totalement modifier un roman qu’il est en train d’écrire, aussi bien l’intrigue que le destin des personnages, si cela est judicieux et que cela sert bien l’histoire. Il ne s’interdit donc rien avec ses personnages, que ce soit les garder en vie ou les tuer.

    Voici deux phrases que Maxime a dites à ce sujet hier et que j’ai beaucoup aimées :

    « Si l’histoire commande ça, c’est mon métier de trouver une solution. »

    « Parfois, il arrive qu’un personnage soit plus fort que la volonté de l’auteur. »

     

    Pour Maxime, il y a deux types de réactions des écrivains face au succès :

    -Soit ils jouent la sécurité et reprennent le même modèle que celui qui leur a réussi pour satisfaire leur lectorat (un peu comme une marque associée à un produit). Beaucoup d’auteurs américains font cela par exemple.

    -Soit ils se permettent d’écrire ce qui leur plait, car le succès donne de la liberté de choix aux auteurs. Quitte à déstabiliser les lecteurs. Maxime fait partie de ce deuxième type d’écrivain. Il a besoin d’écrire ce qu’il aime, et pas ce qu’on lui impose.

     

    Il a besoin d’un dynamisme permanent, d’écrire régulièrement.

     

    Ce qui lui plait dans un livre, c’est l’intrigue et le sous texte. Celui-ci doit être cohérent du début à la fin, même si les lecteurs ne le voient pas.

    Ce qui est très important pour un romancier, c’est de bien identifier le sujet principal de son livre et de ne pas le perdre en cours de route.

     

    MAXIME ET L’EDITION

     

    Maxime nous a expliqué que pour la promotion d’un livre, il faut s’y prendre à l’avance pour réserver les programmations publicitaires. Cela ne se fait pas au dernier moment. Or, il faut du temps, plusieurs mois. Mais quand il a fini d’écrire et qu’il donne son manuscrit à son éditeur, c’est que le roman est prêt pour lui, qu’il l’assumera entièrement devant ses lecteurs et la presse. Il faut donc qu’il puisse être rapidement lancé, car lui-même va se lancer dans l’écriture d’un autre roman. Pour arriver à cela, il demande une grande réactivité à son éditeur qui réserve donc à l’avance les programmes, sans savoir ce qu’il va vraiment recevoir de Maxime.

    En comptant qu’il faut environ un mois et demi pour fabriquer les livres et les dispatcher pour la vente, pour une sortie en Octobre, il faudrait donc que Maxime leur rende son livre au plus tard en août ! Imaginez le timing !

     

    LE PROFILAGE ET SES DIFFERENCES MONDIALES

     

    Maxime nous a expliqué que le profilage était très différent entre la France et les Etats-Unis. Il a eu l’occasion de discuter un long moment et de voir travailler les équipes de Département des Sciences du Comportement en France et il s’est rendu compte que les méthodes américaines ne peuvent pas s’appliquer chez nous à cause d’importantes différences culturelles.

    Par exemple, aux Etats-Unis, lorsque vous avez une série de dix crimes sur des hommes blancs, il y a deux possibilités de tueurs en série. Soit c’est un homme blanc à cause du profil des victimes, soit, si il y a un élément qui prouve la haine racial, il s’agira d’un homme noir. C’est un exemple simpliste, mais globalement, cela fonctionne de cette manière aux Etats-Unis et ce principe se vérifie dans la plupart des cas.

    Mais en France, ça ne fonctionne pas du tout comme cela, parce que notre histoire et notre culture sont totalement différentes. La culture latine dont nous sommes en partie issus est moins évidente et crée une dynamique différente dans les comportements.

     

    QUELQUES QUESTIONS DES CHATTAMISTES

     

    Chattamiste : Est-ce que vous ferez un thriller pour jeune public ?

    Maxime : Non, il n’en est pas capable et ça ne l’intéresse pas. Quand il écrit un thriller, c’est le réalisme qui prime. Mais par contre, il écrira certainement un livre pour enfant.

     

    Chattamiste : Est-ce que vous vous inspirez de faits réels pour écrire vos romans ?

    Maxime : Non, car la réalité est trop barrée ! Ses romans sont de la pure création, même si basés sur beaucoup de recherche et de techniques réelles.

    Mais par contre, il est toujours en train d’observer ce qu’il y a autour de lui. Que ce soit à la plage, au restaurant… Si une personne ou un geste fait attirent son attention, il peut garder ces éléments en tête et les réutiliser dans un roman.

     

    Chattamiste : D’où viennent les idées de décoration de votre bureau ?

    Maxime : C’est un mélange de plein de choses, de lubies, d’hommages à des artistes, des personnes ou des univers qu’il aime et parfois du hasard des trouvailles.

    Maxime nous a ainsi raconté le périple très amusant vécu avec un de ses amis afin de ramener la momie que vous avez pu voir sur certaines photos, ainsi que d’une bague qui l’accompagne. Nous avons également découvert comment a réagi la nourrice de ses enfants lorsqu’il a sorti de son carton sa magnifique poupée du Clown du film « Ca » ou comment ses visiteurs réagissent lorsqu’il leur fait visiter son « antre » !

    Mais globalement, chaque objet qui se trouve dans ce bureau a une histoire qui mélange réalité et fiction.

    Son bureau lui permet d’ailleurs de rester dans cette phase d’hyper-concentration. Il l’a pensé de manière à ce qu’il l’aide à garder l’esprit ouvert quand il écrit. C’est un lieu qui l’aide à se conditionner, qui crée une dynamique de création.

     

    Chattamiste : A quel moment lâchez-vous l’irréel pour le réel ?

    Maxime : Quand il n’écrit pas ou quand il est dans la préparation de son roman. Généralement pendant ces périodes-là, il mélange un peu recherche et écriture. Mais dans ses périodes intenses d’écriture, lorsqu’il se lance vraiment dans la finalisation de son roman, il se plonge totalement dedans. Cette période peut durer 3 à 8 semaines pour un livre. Et dans ces moments-là, même s’il essaye de redescendre sur Terre, il n’y arrive pas totalement tant il est plongé dans ses pensées et dans l’écriture de son livre. Il se lève alors vers 4 ou 5 heures du matin, travaille jusqu’à ce que ses enfants se lèvent. Puis une fois qu’ils sont partis à l’école, il travaille non-stop jusqu’à leur retour, puis jusqu’à l’heure du dîner. Et une fois qu’ils sont couchés, lui ne se couche pas avant minuit.

    C’est une phase d’hyper-concentration qui lui permet de contrôler tous les moments de son livre et de s’assurer qu’il boucle bien tous les fils qu’il a laissé au fur et à mesure des pages.

     

    Chattamiste : Vous aviez parlé d’écrire un futur roman sur le Titanic. Est-ce toujours d’actualité ?

    Maxime : Cela lui trotte toujours dans la tête. Il aurait voulu écrire une intrigue policière à bord du Titanic, accompagnée d’une histoire d’amour… Mais James Cameron est passé par là et son film l’a un peu démotivé tant cela ressemblait à ce qu’il voulait faire. Mais le Titanic est un sujet qui le passionne et un jour il écrira sur le sujet.

    D’ailleurs, la montre qu’il portait lors de cette Rencontre a été réalisée à partir de morceaux du Titanic.

     

    Chattamiste : Etes-vous souvent contacté pour des adaptations de vos livres ?

    Maxime : Oui, mais souvent il répond « non », jusqu’à récemment. Il n’est pas intéressé par des retranscriptions 100% fidèles de ses livres. Ce qui l’intéresse, c’est la relecture de l’histoire par le scénariste, le réalisateur, pour apporter quelque chose de plus à l’univers déjà décrit. C’est pour cette raison qu’il a donné son accord pour une série télévisée basée sur Prédateurs et La Théorie Gaïa..

    Mais il est difficile aujourd’hui de garder le contrôle avec des plateformes comme Netflix ou Amazon qui ont aussi des projets d’adaptations de ses romans. Donc pour le moment, il ne sait pas encore trop où tout cela va vraiment mener.

     

    Chattamiste : Quel est l’impact sur vous des technologies actuelles, des réseaux sociaux… ?

    Maxime : Comme pour tout le monde, c’est compliqué. Il voit des choses qui le dérangent, qui démangent… Il en parle dans ses livres… Mais malgré cela, il utilise tout de même ces technologies car les alternatives ont des limites qui ne permettent pas toujours de faire autrement. Google par exemple. Vous pouvez utiliser un site de recherche français aujourd’hui. Mais il n’est pas aussi développé que Google. Idem pour les commandes de livres. Il passe le plus souvent par ses libraires. Mais lorsqu’il a un besoin vraiment spécifique auquel ils ne peuvent pas répondre, il est obligé de se tourner vers des sites en ligne…

     

    Chattamiste : Retrouvera-t-on Carson Mills dans un autre roman ?

    Maxime : Oui ! Ainsi que Mahingan Falls et Edgecombe. Ce sont des villes qu’il a créées pour des besoins particuliers et qu’il utilise en conséquence. Pour Mahingan Falls par exemple, il a tout un carnet de notes sur l’histoire de la ville, de ses habitants, de ses quartiers. « Mahingan » veut d’ailleurs dire « Loup » dans le dialecte des populations indigènes qui vivaient dans la région où se situe cette ville imaginaire avant l’arrivée des colons européens. Peut-être un jour nous parlera-t-il d’ailleurs de Rosco Clermont, le tueur en série de la région !

     

    Chattamiste : Est-ce que ce qui se passe dans Le Signal est une explication à ce qui arrive au début de Autre-Monde ?

    Maxime : Non, mais il avait envisagé cette possibilité. Il est même possible qu’il écrive un jour sur ce qu’il se passait avant la Tempête de Autre-Monde car il a beaucoup d’idées.

     

    Chattamiste : Qu’avez-vous pensé des films « Ca » 1 et 2 ?

    Maxime : Il les a beaucoup aimés. En fait, il est très bon public au cinéma. Lorsqu’il va voir un film, c’est vraiment pour profiter, pour se détendre. Il avait peur de perdre ce côté « plaisir » avec le cinéma, comme cela a pu lui arriver à la lecture de romans policiers. Il en écrit, donc il sait parfaitement comment fonctionnent les ficelles de ce genre littéraire. Et il a très peu de surprises en lisant ce type de romans.

    L’analyse ne vient que dans un second temps. Mais globalement, il est satisfait de cette adaptation d’un point de vue de la générosité visuelle des réalisateurs. Bien sûr, il aime beaucoup le téléfilm avec Tony Curtis, exceptionnel dans le rôle. Mais les deux ont différents avantages. Il attend avec impatience la version longue 4K pour profiter des deux films dans les meilleures conditions !

     

    Chattamiste : Y a-t-il un ordre particulier dans les carnets de notes ? Savez-vous précisément où se trouve ce sont vous avez besoin ?

    Maxime : C’est un bazar pas possible, mais il sait parfaitement s’y retrouver. La plupart de ses notes sont illisibles pour les autres personnes et totalement dénuées de sens. Il s’agit parfois juste d’un mot, d’une phrase ou d’une idée seule… Mais lui s’y retrouve parfaitement.

     

    Chattamiste : Y a-t-il un lien entre Autre-Monde et Le 5ème Règne ? Car la forme des éclairs est décrite de la même manière.

    Maxime : Oui, il y a un lien.

     

    Les questions qui suivent peuvent révéler des choses aux lecteurs avertis ! Car l’un de nos nouveaux venus semble avoir réussi à faire quelques touches intéressantes dans ses lectures !

     

    Chattamiste : Peut-on savoir le nom de famille de Tobias ?

    Maxime (avec un grand sourire) : Non.

     

    Chattamiste (toujours le même) : Est-ce que ce serait le même que celui de Gregor ?

    Maxime (moins souriant) : Il ne peut pas confirmer, ni infirmer.

     

    Chattamiste (encore le même) : Dans Le Sang du Temps, l’incohérence qui existe, est-ce que c’est lié au mercure ?

    Maxime : Pas de réponse non plus !

     

    Chattamiste : Est-ce que Atticus Gore est l’anagramme de quelque chose ?

    Maxime : Ce n’est pas vraiment prévu. Il avait plusieurs idées de nom pour ce personnage, 4 en fait. Mais c’est celui-là qu’il a finalement choisi.

     

    Chattamiste : Y aura-t-il un Autre-Monde en 2021 ?

    Maxime : Non, finalement pas de Autre-Monde en 2021 car les projets se bousculent les uns les autres et changent tous ses plannings !

     

    Chattamiste : Et Le 6ème Règne ?

    Maxime : Un jour ! Pour le moment, l’ordre de ses projets est le suivant :

    1 – Le roman « type Barjavel » vu plus haut pour cet automne

    2 – La suite des aventures de Ludivine

    3 – Le huis clos dans la station de ski

    Mais tout peut encore changer !

     

    Chattamiste : Avez-vous envisagé d’écrire un scénario complet pour un jeu de rôles ?

    Maxime : Oui. Mais le problème c’est que cela lui prendrait trop de temps car il aurait envie de créer tout un univers, les créatures, l’histoire du jeu… Bref, ce serait vraiment complet !

     

    Chattamiste : Vous êtes plutôt du genre Donjons & Dragons ou Warrhammer ?

    Maxime : Il est plutôt sur le mode Donjons & Dragons. D’ailleurs, il joue tous les lundis avec ses amis. Ils alternent chaque semaine entre Donjons & Dragons et Chtullu.

     

    Chattamiste : Et faire un scénario de jeu vidéo ?

    Maxime : Comme pour un jeu de rôle. Il aime beaucoup les jeux vidéos mais il n’a pas le temps d’y jouer. The Witcher 3 par exemple. Il l’a acheté à sa sortie, y a joué 10 minutes et l’a trouvé tellement beau qu’il a décidé d’arrêter et de le reprendre lorsqu’il aurait le temps d’y jouer vraiment… Mais il n’a toujours pas rallumé le jeu depuis…

     

    Chattamiste : A quand une sortie pour le tome 2 de Autre-Monde illustré ?

    Maxime : Pour le moment, le projet est dans les tuyaux, mais Michel a beaucoup de travail sur un autre grand projet important pour lui. Quand il l’aura fini, ils verront ensemble pour Autre-Monde.

     

    LA GRANDE REVELATION OFFICIELLE DE MAXIME !!!!

     

    Attention, les propos qui vont suivre ne sont en aucun cas une extrapolation ! Cela a été confirmé par Maxime lui-même !

     

    L’idée, c’est qu’il y ait une cohérence entre tous ses livres !

    Damshm a donc lancé le bon mot : MCU : Maxime Chattam Universe ! Même si c’est déjà pris, cela colle parfaitement, vous en conviendrez !

    Ce qu’il aimerait, à terme, c’est que tous ses livres soient bien reliés les uns aux autres et montrer le lien entre tous au fur et à mesure.

    D’ailleurs, cela a déjà commencé avec ses thrillers. Joshua Brolin a fait la connaissance de Ludivine en lui venant en aide. Et dans un futur roman, c’est lui qui viendra la chercher car il aura besoin de son aide sur une enquête. Nous retrouverons donc bien notre Brolin !

    Mais attention… Ce sera le moment de la mort d’un de nos deux enquêteurs… Des deux, il ne pourra en rester qu’un. Lequel ????

     

    Personnellement, je suis vraiment enthousiasmée par cette perspective de liens entre tous les livres. Je vais donc les relire les uns après les autres en prenant des notes ! Un mapping de l’univers sera certainement fait sur le forum à cette occasion, car plusieurs des lecteurs présents à la Rencontre ont bien envie de se lancer dans ce challenge littéraire !

    Alors, si vous voulez en faire partie, n’hésitez pas à venir nous rejoindre sur le forum Les Chattamistes !

     

    Merci à nos Modos pour cette organisation encore au poil ! C’est toujours fantastique grâce à vous !

    Merci aux Chattamistes présents pour leur bonne humeur qui font de cette journée un rêve éveillé !

    Et merci à Maxime pour sa disponibilité et sa générosité au cours de ces échanges !

    Rencontre Chattamiste - Paris - 25 Janvier 2020


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique